Par - admin

Retraite : le PER, est-il suffisant ?

Le PER ou le Plan d’Épargne Retraite offre de nouvelles options qui améliorent notablement l’épargne retraite. C’est un nouveau produit qui a beaucoup d’attraits, mais il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un dispositif destiné à la préparation de la retraite. De ce fait, c’est un produit « tunnel ». L’assurance vie conserve donc un avantage sur lui. Mais il faut tout de même savoir que le PER propose aujourd’hui une sortie en capital, en partie ou en totalité.

Mieux comprendre le PER

Le PER remplace les dispositifs d’épargne tels que la retraite Madelin, le PERP, le PERCO etc. Ce produit créé par la loi Pacte est régi par des règles plus simples par rapport aux anciens produits d’épargne retraite. Le PER est un placement à long terme, étant donné que vous ne pouvez profiter de votre capital qu’une fois à la retraite. À partir de la souscription jusqu’à la fin de votre vie active, vous n’avez accès à votre épargne que pour des raisons exceptionnelles. C’est uniquement dans des cas comme l’achat de votre résidence principale ou un accident grave que vous avez le droit de faire des retraits. Pour les autres imprévus moins graves, vous ne pouvez pas compter sur cette épargne, car elle est bloquée. Cela peut être frustrant, mais en contrepartie, votre PER peut vous rapporter beaucoup. En fait, la performance de votre investissement dépend de sa durée. Donc, en ne touchant pas votre épargne, elle vous sera très rentable, ce que vous apprécierez énormément une fois à la retraite. Autre information concernant le PER : il vous apporte des avantages fiscaux, aussi bien à l’entrée qu’à la sortie. Si vous êtes un contribuable fortement imposé, la fiscalité du PER peut vous être plus avantageuse que celle de l’assurance vie. Sinon, sachez que, en ouvrant un PER, il sera divisé en 3 catégories : le PER individuel, qu’on appelle PERin, le placement pour les particuliers, puis le PER d’entreprise collectif ou PERCOL et enfin le PER d’entreprise obligatoire ou PERCAT.

Pensez à d’autres investissements

Vous rêvez certainement d’une retraite confortable, après de longues années de dur labeur. Mais le PER peut ne pas suffire pour cela, d’où l’importance de faire d’autres investissements. Comme il en existe différents types, passer par un professionnel est le plus indiqué. Pour ce faire, trouvez un courtier en ligne de référence qui vous propose différentes offres. Il y a, par exemple, les ETF, transparents, liquides et avantageux. Ils reproduisent fidèlement la performance d’un indice, d’où l’appellation « fonds indiciels », donc ils se passent d’une gestion coûteuse, ce qui réduit les frais par rapport à ceux des fonds de placement traditionnels. Surtout, ils peuvent se négocier à tout moment, pendant les heures d’ouverture de la Bourse. Les ETF vous donnent la possibilité de diversifier votre portefeuille de manière simple et à peu de frais. Mais puisque le rendement d’un ETF est lié à la performance de l’indice qu’il suit, il est capital de faire le bon choix de l’indice. D’ailleurs, il est conseillé d’investir seulement dans les produits dont vous maîtrisez le mécanisme.

L’immobilier est aussi l’un des meilleurs investissements dans lequel tout citoyen doit se lancer. Si vous avez pour objectif d’être propriétaire de votre résidence à la retraite, cela signifiera moins de charges parce que vous n’aurez plus de loyer à payer. Mais même si vous possédez déjà votre résidence actuellement, investir dans l’immobilier reste une excellente solution d’épargne retraite. Vous achetez un bien immobilier, puis vous le mettez en location pour en percevoir des revenus régulièrement. Par ailleurs, cette solution peut vous permettre de défiscaliser pour une période définie, ce qui constitue un gain supplémentaire. Vous avez le choix entre le dispositif Pinel et d’autres, tels que le Loueur en Meublé non Professionnel, la loi Malraux, la loi Monuments Historiques, la loi Denormandie, la loi Scellier.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.
*
*